J'ai du commencer ma 1ère collection sérieuse (le genre qui fait courir par monts et par vaux pour dénicher LA pièce rare) à 13/14 ans soit il y a 10 ans (déjà!)
En tant qu'ado pas très rock'n'roll j'ai jeté mon dévolu sur les miniatures de parfum, collection des plus banales s'il en est ...

Ça a commencé gentiment ... 2/3 petites bouteilles à chaque grande brocante bisannuelle de Nantes, puis argent de poche aidant, le nombre a fatalement augmenté ...

J'ai rapidement compris que je ne ferais jamais le tour du sujet, et qu'une bonne collection se devait d'être spécialisée et pointue. Je me suis donc restreinte à quelques grandes marques, qui se sont trouvées (pas par hasard évidemment) être des marques ayant une histoire passionnante qui m'ont fait partir à la recherche de leur pièces les plus anciennes ...

Qui dit ancien dit rare et donc pas facile à trouver, j'ai donc élargi à toutes les miniatures anciennes, puis sur les flacons anciens en général ...

Les jolies étiquettes désuètes de ces flacons m'ont attiré vers les boites de poudre, qui m'ont elles même fait pencher vers les poudriers, qui m'ont eux-mêmes fait découvrir les rouge à lèvres ...

Je crois que ça y est, vous avez bien saisi l'étendue du problème
(et de ma folie!)

Toute cette histoire pour tenter d'expliquer comment j'en arrive à rentrer chez moi un samedi soir, le portefeuille vide et la besace pleine :

21_mars

PS : Le titre de ce post fait référence au slogan (que les moins de 20 ans...) de la marque Bourjois !